comment jouir pleinement de la vie ?

Comprendre notre personnalité

    Depuis de nombreuses années, les psychologues étudient et tentent de décrypter nos comportements, la manière dont on agit, on réagit et on s’exprime. De ces analyses découlent une connaissance de plus en plus fine de nos personnalités. Les psychologues font le constat que l’on retrouve toujours, mais à des degrés plus ou moins prononcés, les mêmes comportements chez tout le monde. C’est ainsi que les psychologues ont pu construire des modèles de personnalité, le plus utilisé est le modèle MBTI qui est construit autour de quatre fonctions psychologiques simples qui caractérisent chacun de nous.

trouver le bien-être

Où puisons-nous notre énergie ?

    Quelle est la source de notre tonus, de notre énergie mentale ? Comment captons-nous l’énergie qui nous anime ? Quels sont nos réflexes, que faisons-nous instinctivement, de manière inconsciente, lorsque nous ressentons une baisse d’énergie ? Il y a deux comportements majeurs qui s’opposent. Il y aura ceux qui ont un comportement plutôt introverti d’une part et ceux qui auront un comportement plutôt extraverti d’autre part.
     Une personne introvertie capte son énergie de l’intérieur, elle la puise en elle. Son premier réflexe en cas de baisse de motivation sera donc de rechercher la tranquillité. Elle aura besoin de se poser, de se recentrer sur elle, de faire le point. De tempérament réservé, elle est toujours en quête de concentration. Elle a besoin de réfléchir avant d’agir.
    Une personne extravertie est tout le contraire, son énergie elle va la chercher au contact des autres, elle a besoin d’échanges et de partage, c’est ce qui la nourrit. Elle doit se manifester, montrer qu’elle est là. Plus elle est entourée, plus elle a d’occasions de s’exprimer de parler d’elle, de faire de nouvelles rencontres, de découvrir de nouvelles choses.

 

Comment traitons-nous l’information ?

    Quel est notre attitude face à l’inconnu ? Comment faisons-nous pour démêler les informations et autres données qui nous arrivent ? De quelle manière percevons-nous les choses, le monde qui nous entoure ? Que mettons-nous en œuvre, sur quelles facultés nous appuyons-nous pour comprendre ? Voyons les deux grands types de comportements en matière de traitement de l’information.
    Une personne sensitive, est toujours en quête d’information, elle s’appuie sur ses cinq sens pour capter le maximum d’information. Elle a besoin d’acquérir les données nécessaires pour comprendre la situation à laquelle elle confrontée. Elle descendra autant que possible dans le détail et ne laissera rien au hasard.
    Au contraire, une personne intuitive se repose plutôt sur son sixième sens pour appréhender une situation. Elle prend les choses dans leur globalité, s’en fait une idée approximative suffisante pour comprendre dans les grandes lignes ce qu’il y a à savoir sur le sujet. Elle ne s’encombre pas l’esprit avec une montagne d’information.

 

Quelle est notre vérité ?

     Qu’est-ce est qui important pour nous ? Quel sera notre inspiration quoi que l’on fasse, que l’on pense ? Sur quelles valeurs nous appuyons-nous ? Lorsque nous sommes amenés à faire des choix, à comparer, à décider, sur quel fondement le faisons-nous ? Une fois encore deux catégories de personnalité s’opposent, les personnes de raison et les idéalistes.
     Une personne de raison sera portée par un esprit logique sur lequel elle s’appuiera pour tout jugement, pour toute décision. Elle essaiera toujours de dérouler des raisonnements logiques sur la base d’informations factuelles et précises. Ces choix seront donc toujours raisonnés, pas de place à l’improvisation
     Les idéalistes préfèrent se reposer sur ce qui fait la nature humaine, les sentiments, les émotions. Elles s’appuient sur leurs idéaux, leur système de valeurs. Ce qui est important c’est de défendre ce en quoi elles croient, c’est ce qui sous-tend tous leurs choix. Elles ont besoin de sentir les choses.

 

Comment sommes-nous structurés ?

    Quels sont nos rituels avant d’entreprendre quelque chose ? Une fois qu’on est lancé, comment opérons-nous ? Qu’est ce qui importe, ce que l’on fait ou la manière dont on le fait ? Quelle place laissons-nous à l’improvisation ? faut-il prévoir et ne rien laisser au hasard ou se laisser porter et s’adapter à l’instant présent ? Les deux grandes tendances sont avoir un tempérament organisé qui planifient tout ou s’adapter au moment venu.
    Une personne de tempérament organisé ne conçoit pas entreprendre quelque chose sans au préalable réfléchir à la meilleure stratégie pour atteindre les objectifs qu’elle se donne. Une fois qu’elle a une bonne vision de comment faire, qu’elle a évalué les risques associés, alors elle en déduit un plan qu’elle suivra scrupuleusement.
    Les personnes de tempérament adaptatif pensent qu’un plan sitôt établi devient obsolète, rien ne se passe jamais comme prévu, planifier c’est perdre son temps. Ce qui fait la force d’une personne de tempérament adaptatif c’est qu’elle n’est jamais prise de court. Elle prend les choses comme elles se présentent et réagit en conséquence. Elle improvise en permanence.

 

    En synthèse, chacun de nous a une propension plus ou moins marquée à aller aux contacts des autres, à se référer ou pas à son intuition, à se laisser guider par ses sentiments et enfin à être proactif ou réactif aux événements. C’est très important de se connaitre pour détecter les situations qui nous nourrissent et celles qui nous coûtent. Nos comportements sont inconscients et automatiques. De ce fait, nous avons beaucoup de mal à accepter les personnalités autre que la nôtre. Il faut garder cela à l’esprit et se rappeler que nous n’avons pas toute la responsabilité de la personnalité et des comportements qui nous animent.
     Il est bien sûr extrêmement difficile de changer de personnalité et cela ne doit pas être un but en soi. Il peut par contre être intéressant pour chaque catégorie de comportement, de savoir adopter indifféremment une position marquée vers l’une ou l’autre des extrémités en fonction des circonstances. Cette faculté favorise un équilibre qui permet d’être à l’aise en toute situation. Ainsi on serait apte à adopter plus facilement le comportement adéquat requis pour chaque situation de notre quotidien. Cette faculté est des plus intéressante pour gagner en satisfaction.

Pour aller plus loin :

Pour une découverte plus approfondie et confortable de la satisfaction, cliquez sur le livre