comment jouir pleinement de la vie ?

La philosophie occidentale

    Parmi la multitude de thèses issues de des philosophes occidentaux à travers les âges, l’idéologie de Baruch Spinoza, philosophe du 17ième siècle, est intéressante à partager. Il s’est investi dans une étude théologique via l’exploration de la plupart des religions. Il s’est attelé à comprendre la nature sous toutes ses formes et par voie de conséquence, l’homme qui fait partie intégrante de cette nature. Il a étudié tout ce qui touche à l’humain, le corps, l’esprit, l’organisation de la société, les règles du bien vivre ensemble…

trouver le bien-être

La pensée de Spinoza

      Il est impossible de résumer toute la pensée de Spinoza en quelques lignes mais s’il fallait extraire les idées majeures à retenir, quelle seraient-elles ? Qu’il n’y a pas de dieu, il y a la nature et l’homme qui n’est qu’un composant de cette nature, pas plus, pas moins. L’homme est régi par la joie, la tristesse et le désir, c’est dans sa nature d’agir, de réagir comme il le fait. Son bonheur ne doit pas dépendre de causes extérieures, cela doit venir de l’intérieur sur la base de ses connaissances de la nature et donc de l’homme. Chaque individu est différent, c’est à chacun de comprendre ce qui est bon ou pas pour lui au sens de ce qui va susciter de la joie ou de la tristesse. La société fonctionnera correctement si l’homme agit par désir, par envie et non par peur. Pour que l’homme trouve sa liberté, il doit vivre en étant pleinement conscient de ce qui motive ses actions, en comprenant quelles sont les causes qui le poussent à agir. Il gagnera sa liberté parce qu’il aura le contrôle de ses émotions.

 

    Pour finir, un grand message d’espoir, l’humanité ne cesse de progresser. A l’origine, les hommes se sont regroupés pour assurer leur sécurité, ce processus de regroupement est toujours d’actualité, nous en sommes à la mondialisation. Même si elle peut affaiblir les états elle renforcera l’humanité à terme. Comme le dit Spinoza, plus nous sommes regroupés, plus nous partageons la connaissance. Mieux nous nous connaissons, plus nous serons en mesure de combattre notre tristesse et alimenter notre joie ! Même si c’est long et chaotique, la béatitude est au bout du chemin…

Pour aller plus loin :

Pour une découverte plus approfondie et confortable de la satisfaction, cliquez sur le livre